Loader

Cheba Zahouania

chebba-zahwania

Cheba Zahouania  de son vrai nom Halima Mazzi est née en 1959 à Oran d’un père marocain et d’une mère algérienne.

D’abord chanteuse dans un ensemble féminin de meddahâtes, c’est en 1981 qu’elle réalise son premier enregistrement. La reconnaissance arrive cinq ans plus tard avec « Khâli ya khâli » (Mon oncle, oh mon oncle, 1986) qu’elle interprète en compagnie de Cheb Hamid. En 1987, c’est le succès avec « El Barraka » (La Baraque), une chanson sulfureuse qu’elle chante en duo avec le regretté Cheb Hasni.

Longtemps les cassettes de la chanteuse ne seront illustrées que d’une simple photographie de magazine ; et si elle donne des concerts dès 1987 à Alger, il faudra attendre février 1992 pour voir une de ses premières photographies publiée par le quotidien français « Libération ».

Au lendemain de l’assassinat de Cheb Hasni survenu à Oran le 29 septembre 1994, Cheba Zahouania quitte l’Algérie et s’installe en France. Celle qui s’est choisi Zahouania (La Joyeuse) pour nom de scène, excelle aussi bien dans le registre du raï traditionnel des cheikhâtes que dans le raï moderne. Avec sa voix gutturale et voluptueuse, elle compte parmi les grandes figures du raï d’aujourd’hui.

0 Réflexions sur “Cheba Zahouania”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *